• Twitter
  • Facebook
  • instagram

DoubleClick racheté pour 1,1 milliards de $

régie américaine de publicité Internet et fournisseur de solutions marketing pour les agences de publicité et les éditeurs Web dédiées comme le serveur de publicité Dart, aura mis moins de six mois à trouver acquéreur. C'est finalement le fonds d'investissement américain Hellman & Friedman qui reprend DoubleClick. La transaction devrait se conclure au cours du troisième trimestre 2005.

Là où Yahoo! ou Google profitent du retour de la publicité en ligne pour aligner des trimestres exceptionnels et performer en Bourse, le titre DoubleClick a perdu en six mois près de la moitié de sa valeur. (Cf. article La Tribune)

DoubleClick a laissé s'échapper le marché des liens sponsorisés au profit de Overture (filiale de Yahoo!) et de Google avec ses AdWords. Une erreur impardonnable.

En effet, le volume des liens sponsorisés atteint 40% du marché e-publicitaire aux USA en progression de 97% en un an… Pas étonnant lorsque l’on apprend que 82% des internautes américains déclarent ne pas savoir faire la différence entre un lien sponsorisé et un lien classique sur un moteur de recherche (enquête Pew Internet & American Life)

Au premier trimestre 2005, la société avait publié des résultats plutôt inquiétants. Tandis que son chiffre d'affaires avait légèrement progressé pour atteindre les 76 millions de dollars (contre 68 un an plus tôt), son résultat net affichait une perte nette de 917 millions de dollars, contre un bénéfice de 7,7 millions de dollars enregistré sur le premier trimestre 2004

Le marché de la publicité en ligne se rationalise donc enfin peu à peu. Entre grandes régies externes (comme en France par exemple Numeriland, 24/7 Real Media, Adlink…) et les régies internes des principaux acteurs de la Toile que sont les FAI et les moteurs, l’heure est à la concentration, que ce soit par le jeu des fusions acquisitions entre opérateurs (ex. Tiscali et Alice, rapprochement annoncé de 9 Telecom et Cegetel…), ou par le truchement des opportunités de croissance externe laissées par quelques régies au résultat souffreteux…

Quant à imaginer une suprématie à venir des régies internes des plus grands éditeurs (Yahoo !, Google, MSN, Wanadoo…) à l’image de ce que l’on trouve en radio (IP, NRJ Régies, Lagardère Active Broadband…) ou en TV (TF1, Thématiques Régie, France Télévision…) au détriment de régies proposant des packages de sites aux annonceurs qui ont certes l’avantage de la diversité et le ciblage mais qui pèsent de moins en moins lourd en termes d’audience face aux locomotives du Net, nous n’en sommes plus très loin.



Journaldunet :
"
Liens sponsorisés : 4 Américains sur 5 ne font pas la différence"

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /