• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Suis-je une victime de la pub #1...dans ma salle de bain

Vous le savez, je le sais, nous le savons tous, même si les chiffres diffèrent, nous sommes tous exposés à plusieurs milliers de marques, sinon de messages publicitaires, par jour.

Où que nous soyions, les logos et les marques nous entourent.

1er exercice d'une série que j'espère renouveler : la salle de bain.

Même si les américains pensent que nous sommes des gros crados, si vous jetez un oeil attentif dans votre SdB vous serez sûrement étonnés du nombre de produits qui nous entourent (enfin je l'espère pour vous... et votre voisin de métro ;).

Voici pour ma part le constat (et encore je n'avais pas assez de place dans le champ pour tous les mettre, surtout ceux de "Madame"... ;)





Je me suis donc concentré sur ceux que j'utilise le + souvent, et me suis posé la question suivante : les produits que je consomme pour ma "toilette-beauté" (pour reprendre l'intitulé sectoriel de Secodip) sont-ils dans ma salle de bain par hasard, par goût personnel ou à force de pression publicitaire ? Bref, suis-je une victime de la pub ???

Point de méthodologie scientifique mais juste un peu de bon sens, et un coup de main pour récupérer les investissements plurimédia des marques concernées (Source : Secodip 1er semestre 06). Merci Marie-No ;)

By the way, je précise illico que les produits Men Expert (L'Oréal) en photo sont passés à la trappe dans l'extraction Sécodip. Dont act.


1 - OBSERVATIONS

Bien ! En reprenant chaque marque présentée en photo, et après réattribuation à sa marque "mère" (ou "ombrelle") ou à sa Business Unit (ou division) voire à son groupe (qu'est-ce que c'est compliqué la grande conso... ^^), voici la décomposition obtenue.

Dans ma salle de bain j'ai des produits :
- Unilever (Axe, Dove...)
- Beiersdorf (Nivéa...)
- Colgate Palmolive (Palmolive...)
- Glaxo Smithkline (Synthol)
- Lascad (Groupe L'Oréal : Mixa...)
- Procter & Gamble (Head & Shoulders, Pantène...)

Voici la part d'investissements publicitaires plurimédia (radio, TV, internet, presse, exterieur) de chacun de ces groupes, pour les marques "filles" présentes dans ma salle de bain et mentionnées entre parenthèses ci-dessus, toutes gammes (ou "lignes") confondues, sur le 1er semestre 2006 :


PDM Hygiène-Beauté / Total groupe annonceurs : 95.882K€

En clair, comment lire ce diagramme : des 6 groupes représentés, Beiersdorf est celui qui a le + investit sur la période, rien que sur sa marque "fille" Nivea (qui comprend plusieurs déclinaisons : Nivea gel douche, Nivea déo bille, Nivea visage ligne de soin, etc. >>> dont les produits que je possède : "Nivea for Men Aqua Cool G", etc.)

Du coup, maintenant, il est intéressant de réduire la voilure et de s'intéresser à la part de chacun sur la base des investissements réalisés uniquement sur les produits que je possède. Voici ce que l'on obtient.


PDM Hygiène-Beauté Cyrille / Total marques Cyrille : 16.508K€ (soit 17% du total groupe annonceurs)

Donc, sur un périmètre constant d'annonceurs, si au global c'est Beiersdorf (pour l'ensemble de sa ligne Nivéa) qui investit le plus pour se faire entendre, sur le périmètre restreint des produits que je consomme réellement c'est Procter ("Head & Shoulders shampooing antipell." et "Pantène Pro-V répar.") puis Unilever ("Axe gel douche Thaï massage" et "Dove déodorant") qui pèsent le + lourd...

Serai-je donc plus attiré par les produits Procter & Gamble et Lever pour mon hygiène-beauté ? Ou serai-je une victime de la pub et particulièrement influncé par leurc com' au 1er semestre 2006 ???

Voyons donc à présent la répartition des investissements publicitaires par média de l'ensemble étudié. On commence une nouvelle fois par le "tout confondu" (toutes marques présentes dans ma salle de bain, toutes lignes confondues - dont mes produits) :


PDInvest Hygiène-Beauté

Rien de franchement étonnant, à part peut-être la très faible part de la radio, qui n'est certes pas un média stratégique sur l'hygiène-beauté, mais quand même. Internet plus investit que la pub extérieure, là non plus pas de surprise cela suit la tendance globale depuis au moins 2 ans.

Voyons à présent, comme tout à l'heure, la répartition cette fois-ci circonscrite exclusivement aux produits annonceurs que j'achète :


PDInvest Hygiène-Beauté Cyrille

Arf ! ça change pas mal. Large prédominance de la TV (il est vrai que Axe notamment a pas mal relayé en TV sa campagne "plus t'en mets, plus t'en as", celle avec les centaines de filles qui courent sur la plage à l'assaut d'un bienheureux ^^). Mais surtout, ce que je constate, c'est la part microscopique d'Internet, et le poids de la pub extérieure.


2 - CONCLUSIONS

A en croire les chiffres, si j'étais réellement une victime de la pub, mes achats s'expliqueraient par une très large surconsommation de TV (média le + investit par les marques que j'achète), des ballades incessantes le nez au vent dans les rues et les stations de métro, ainsi exposé à la pub extérieure, et surtout une absence totale de surf sur le Net...

C'est marrant, mais je ne reconnais pas franchement mon comportement quotidien dans cette déscription...

Je ne suis donc pas une victime de la pub. Un accro, sûrement, mais pas une cible facile. CQFD ;o)


3 - EPILOGUE

En dehors de toute autre considération, si la méthodo. et la démonstration mériteraient d'être un peu plus poussées, ce post n'a évidemment aucune prétention "scientifique" pour prétendre de l'impact réel de mon exposition aux campagnes des marques intéressées.

Néanmoins, il aura peut-être pour mérite de vous montrer quelques chiffres d'investissement d'annonceurs que vous côtoyez peut-être vous aussi tous les jours dans votre salle de bains. Et puis peut-être Unilever et Procter seront tentés de me faire découvrir en avant-première leurs prochaines nouveautés ou au contraire que Beiersdorf et L'Oréal se battront pour gagner quelques parts de marché chez moi ?!... lol ;o))

En espérant que ce post vous aura plu (ouais, c'est vrai parce que sans déconner, là je me suis un peu fais ch*** pour vous livrer cette analyse à 2 balles ^^)

Et vous vous utilisez quoi pour votre toilette ?

17 commentaires:

  1. Anonyme11:32 AM

    Oui bien aimé... T'as vraiment que ca à foutre dans ton bain? ^^

    Au moins on sait que tu es propre maintenant Muhahahahah :-)

    RépondreSupprimer
  2. Savon d'Alep artisanal, shampooing de marque de distributeurs ;)

    RépondreSupprimer
  3. Neustakhanov1:46 PM

    D'abord c honteux que du distraies autant Meuneubeu dans son travail !
    Par ailleurs, c'est vrai que malgré une analyse perso par forcément représentative de la pop-cible, tu t'es pas mal fais ch**..
    Peut être la prescriptrice qui partage ta vie de conso-acteur pourrait être aussi prise compte dans cette étude..
    Pas de MDD dasn ta sdb ? C'ets vrais que les pauvres n'ont pas (encore) droit de cité en TV, la base pour toucher nous autres accrocs aux produits rassurant et "prouvés scientifiquement" !
    Bonne douche !

    RépondreSupprimer
  4. Gaëlle >>> ce post a été rédigé exactement dans cet objectif ;)

    Seb >>> et tu as encore des cheveux ? lol (réflexion à 2 balles, surtout venant d'un mec qui n'en a presque plus) ^^

    Neusta >>> la prescriptrice ne prescrit rien en la matière au "prescripté" qui décrypte lui-même le marché pour s'auto-prescrire... (allez lis le à haute voix de + en + vite pour voir ;)

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme11:45 AM

    Savon tunisien artisanal à 70% d'huile d'olive, produits Weleda, produits allemands verts "Alverde"...........mais pas de marques, pourtant je regarde les pubs et c'est moi qui fait les courses!
    Comme quoi, hein, on peut y échapper!

    RépondreSupprimer
  6. Chapeau ! Je pense que moi aussi je devrais prendre le temps de benchmarker ce qui se fait hors "grande conso" et passer à des produits + naturels...

    RépondreSupprimer
  7. Neustabilisateur8:22 PM

    merde... et tes implants ? Ca a foiré ?...

    RépondreSupprimer
  8. Neustabruti >>> gaffe aux tiens quand je te croiserai la prochaine fois ! ;)

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme12:24 AM

    Vius devriez soit lire plus Russell Davies (il a fait cet exercice il ya a paue pres 1 an), soit le copier moins.
    Bien essayé quand même.
    pour info : www.russelldavies.com

    RépondreSupprimer
  10. Merci de me casser en live, mais merci encore plus de me présenter ce Mr Davies que je ne connaissais pas.

    Au moins auriez-vous pu nous donner le lien pointant vers le bon post afin de ne pas y passer des heures à le rechercher... ^^

    Du coup je vais opter pour la 1ère proposition : le lire plus. Merci.

    RépondreSupprimer
  11. Belle étude mon cher cyrille, un point à observer dans ton comportement de consommateur : la disposition en rayon des produits sus-cités pourrait-elle t'influencer ?

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    Et bien le marketing a envahi une autre sphère : la toilette. S'il y a bien un lieu où je n'aurais pas imaginé faire une étude de marché, une analyse de segmentation, un bilan de communication, du merchandising et de la promo, c'est bien dans la salle de bains.
    Le bain a dû être long, l'eau refroidir pour sortir toutes ces données passionnantes.
    Une remarque : le bilan est tout a fait étonnant, on consomme toujours plus de produits et de marques que l'on ne croit. Et quand on se prend à les regarder, on finit pas se perdre.
    Bravo pour ce billet.

    RépondreSupprimer
  13. Bulles9:45 AM

    Pour résoudre le problème des marques vraiment trop envahissantes, deux solutions à appliquer sans modération et en même temps car elles sont diablement efficaces contre la pollution visuelle :
    - Une armoire où les produits sont rangés bien au chaud et on voit pas leur nom (j'aime)
    - Pour les produits qui traînent sur le bord de la baignoire, shampooings et autres gels douches, scratch ! l'étiquette est arrachée dès qu'ils arrivent là. C'est bien plus bô ces flacons multicolores sans labels

    RépondreSupprimer
  14. Stéphane >> merci ^^

    Bulles >> bonne idée le coup du "scratch, plus d'étiquette". Sinon tu as aussi l'option "TV" : un bon gros morceau de chaterton sur la face, mais bon c'est moins glam'. Ou encore une autre option, tu fermes les yeux, mais là dans une salle de bain avec sol glissant ça devient franchement dangereux ;o))

    RépondreSupprimer
  15. bulles10:11 AM

    Ou encore éteindre la lumière. Ou encore ne pas avoir de salle de bain. Ou encore...

    RépondreSupprimer
  16. Anonyme12:15 PM

    Merci pour l'article qui est plutôt instructif.
    Toutefois...
    "Je ne suis donc pas une victime de la pub. Un accro, sûrement, mais pas une cible facile. CQFD ;o)"

    Ouf, l'honneur est sauf alors ?
    Regarde quand meme une nouvelle fois la photo des produits de ta salle de bain. :-) La cible est belle et bien atteinte, non ? à 100%.
    Confesse que si tu n'es pas mort, tu es gravement blessé...

    Si j'étais industriel, je jubilerais. On l'a eu. Il ne s'en ai même pas aperçu.

    Et pour ne pas te rassurer, je me comporte exactement comme toi.

    "On aime à ne pas se croire aveugle alors que la plupart des couleurs nous sont invisibles"
    Et attention, le port des lunettes restreint encore plus le champs visuel.
    8-)
    Fabien

    RépondreSupprimer
  17. Fabien >> je concluais en disant que je ne pensais pas être une victime de la pub parce que les produits qui sont dans ma salle de bain ne font pas partie de ceux qui sont les plus "bruyants" au niveau publicitaire et qu'ils n'annoncent pas sur les médias que j'ai le + l'habitude de consommer.

    En même temps je dois reconnaître que comme tout un chacun je suis - que je le veuille ou non et que j'en ai conscience ou pas - influencé par la pub, certainement oui ^^ Surtout si ce sont de beaux mannequins féminins qui me vanten les produits ;o))

    Bulles >> ...ou alors ne pas se laver ?!... bark ! ^^

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /