• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Nouvelle campagne Club Med

Le Club Med monte en gamme depuis 2005. Pour consolider son nouveau positionnement "luxe", une nouvelle campagne signée Publicis et Nous voit le jour : Tous les bonheurs du monde.

club meb pub touslesbonheursdumonde

Mais qu'est-ce que c'est que ce travail ???

Sincèrement, j'ai du mal à comprendre comment cette campagne peut conférer une image "luxe" à la marque. Au contraire... Les autres visuels de la campagne et le détail de mon point de vue dans la suite du post.



Alors que la campagne précédente nous proposait un habile système de trompe-l'oeil dessinant des silhouettes ou des visages dans des paysages de rêve, cette fois-ci ce sont les paysages et les décors de villages qui se fondent dans les personnages, au travers de leurs vêtements ou accessoires. L'allusion est-elle faite à l'activité textile du groupe qui vend maillots de bain, serviettes, chapeau, etc. griffés Club Med ?

Quoiqu'il en soit, à brûle-pourpoint, tant l'idée que le traitement de l'image trouvent en moi un écho plutôt très cheap, voire kitch, et ne m'inspire absolument pas une atmosphère luxueuse.

tous les bonheurs du monde club med

Primo, avec une lecture très premier degré, arborer un maillot de bain ou une chemise censée refléter mes denrières vacances (du type avec le logo du club en très gros, ou le flocage du portrait du chef de village...), c'est plutôt beauf'...

Ensuite, toujours en restant très terre-à-terre (désolé) les fringues aux motifs très chargés et couleurs bariolées, la encore ça me renvoit plutôt à l'image de Marcel qui revient d'un safari avec ce genre de t-shirt :

pub club med

En outre, une certaine marque automobile (Renault, je crois) pose la question "Et si le vrai luxe, c'était l'espace ?"... Je suis assez d'accord avec cette idée (comment ne pas l'être quand on habite Paris ?). Mais dans cette campagne, et à l'inverse de la précédente, l'espace se retrouve emprisonné dans les artefacts humains... Je trouve d'ailleurs que cette notion d'enfermement renvoit directement à l'idée (et souvent la critique) que l'on se fait du Club Med dont on ne sort jamais du village pendant son séjour. Le Club Med, une "prison dorée" ?

Enfin, le truquage numérique est tellement visible que ça doit être fait exprès, c'est pas vrai ?!... Les couleurs sont tellement saturées que l'on dirait un jeu vidéo. Il y a un côté artificiel assez désagréable (on dirait le film TRON ^^). Pour moi le luxe inspire plutôt la finesse, la délicatesse... le raffinement. Le traitement de l'image n'est pas franchement raffiné.

club med tous les bonheurs

Si le sentiment de possession de son lieu de vacances, si fort qu'il s'est imprimé (emprisonné ?) dans son maillot de bain (gravé dans la chaire genre tatouage ça aurait été encore plus fort, non ?), est clairement exprimé par la pub et représente en soi une promesse plutôt riche ("payez-vous un coin de paradis"), je reste perplexe devant cette campagne dont la vocation est d'asseoir l'image "luxe" du Club Med. Et vous ça vous donne envie d'y aller ?


Toute la campagne print sur le site du Club Med





11 commentaires:

  1. baptiste12:14 AM

    comme tu le dis, c'est vraiment de la m...J'aimerais bien comprendre le brief et les études quali sur la campagne....
    En tout cas chez publicis ils doivent être très bon en compet car pour vendre ça faut être très bon !

    RépondreSupprimer
  2. C'est quoi le problème avec le tie-shirt? Il est très sympa, en plus!
    Pour la campagne, je suis assez d'accord avec ton analyse. Le tatouage sur la peau aurait pu être une bonne idée, exploitée convenablement. J'avoue quand même que, compte tenu du brief, les visuels ne me séduisent pas non plus.

    RépondreSupprimer
  3. Lorsque j'ai vu ces visuels, j'ai tout de suite pensé aux pubs pour Andorre. C'est vraiment pompé. Non ?

    RépondreSupprimer
  4. Ecoute c'est marrant j'allais en parler justement, j'ai repéré la campagne (enfin 2 visuels, la fille en maillot avec le mome et celle avec le chapeau de paille) et je suis perplexe aussi quant à l'image luxe censée émerger...

    RépondreSupprimer
  5. Baptiste > combien d'agences sont très fortes pour décrocher des budgets et dévissent ensuite...

    Kevin > oui, le t-shirt est très "rafraichissant". Tu peux le trouver sur www.animalshirts.net pour tes prochaines soirées ;))

    Charlotte > je ne sais pas, je ne m'en souviens pas. Mais si tu le dis...

    Mathilde > comme quoi, les grands esprits... ;)

    RépondreSupprimer
  6. Ouh, je sens que je me suis pris de la vanne dans la tête, non?
    Pas grave, j'assume (très chouette ce tie-shirt, moi j'dis).

    J'ai pas réussi à trouver ces fameux visuels, et joe la pompe (il répertorie les plagiats dans la pub') ne l'a pas encore référencé.

    RépondreSupprimer
  7. Dieu merci, ni les Consommateurs (le succes est au rendez-vous dans les agences),ni la Profession ne partagent la basicité de ton analyse, encore moins ton comique croupier !

    Bien a toi...

    RépondreSupprimer
  8. Eric > tu as le droit de ne pas être d'accord avec ce que je pense. Maintenant, même si le juge de paix est effectivement le succès commercial (ou non), je crois aussi qu'il est un peu tôt pour attribuer cette éventuelle réussite à cette nouvelle campagne... non ?

    By the way c'est "comique troupier"... Et quand tu parles de la "profession", peut-être serait-il utile à l'appréciation de ton point de vue de préciser laquelle et pour laquelle tu sembles rouler...

    Bien à toi...

    RépondreSupprimer
  9. Au départ je trouvais qu'elle faisait plutôt luxe, effectivement, la dame avec son chapeau à larges bords. Et puis en te lisant, et en découvrant aussi l'ensemble des visuels, j'en viens à me rallier à ton point de vue. Effectivement le luxe et le raffinement, c'est l'espace ; un beau livre d'art est raffiné lorsqu'il ménage beaucoup de blanc autour des contenus.
    Je suis tenté de conclure que les visuels précédents étaient trop subtils, que les visages dans les paysages n'étaient pas toujours vus... On prend donc moins de risques ici. Enfin, il faut le dire vite et pas fort, car le mauvais goût pourrait effectivement en faire fuir plus d'un...

    RépondreSupprimer
  10. Je n'y avais pas vraiment pensé avant d'être tombé sur ton post, n'avais pas non plus reçu le message qui devait y passer, "luxe" mouai des année 90?!
    Qui a laissé le stagiaire s'amuser à des effets sur photoshop?! autant les pub télé étaient plutot réussient (les visage dans les paysages) autant ça me rappelle mes photomontages en formation photoshop débutant!

    RépondreSupprimer
  11. Pour moi le luxe inspire plutôt la finesse, la délicatesse... le raffinement. Le traitement de l'image n'est pas franchement raffiné.

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /