• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Test Piaggio X7 City Rider

Samedi dernier j'étais convié à un essai du scooter X7 de Piaggio, le "city rider". Décryptage de l'opération signée Blogbang, mon avis sur le scooter et perspectives...

test piaggio X7
Easy Rider tu connais ? Et l'Equipée Sauvage, non ? T'es trop jeune peut-être. Bref, à côté des 8 blogueurs* que nous étions samedi, ces films mythiques de pseudo rebelles à 2 balles roues peuvent être relégués aux côtés des Choristes...

* Cyril Attias, Damien Anfroy, Brian Levy, Thomas Clément, Mry, Gregory Pouy, Eric Litzler, et myself.

8 dingues qu'on était j'te dis. Tu m'étonnes il a fallu se lever un samedi matin pour affronter la brume hivernale d'un bois de Boulogne à peine réveillé. Prêts à bouffer du bitume, à effacer l'asphalte à grands coups de gomme, à lécher les bandes blanches avec nos bolides... Des Diabolos et Satanas en puissance j'te jure !

piaggio X7
Donc, procédons par étapes. Dans la suite de ce billet, tu sauras tout sur :
1. Pourquoi j'ai accepté cette opération
2. Ce que j'en retire
3. Mon avis sur le X7 Piaggio City Rider


1. Pourquoi j'ai accepté cette opération

a. Je me suis fait dépuceler des roues avant et arrière il y a seulement 3 mois. J'étais donc intéressé de découvrir d'autres sensations et de comparer mon Yamaha X-Max au nouveau Piaggio X7.

b. Le test était surtout le point de départ d'une campagne de pub via le réseau Blogbang, avec un tournage très pro (caméra embarquée et tout le toutim), et vous connaissez ma passion pour ces choses là.

tournage piaggio X7
c. C'est la première opération du genre pour Blogbang et c'est Cédric Gorrias qui était aux commandes, autant vous dire que question organisation j'étais rassuré sur la qualité de l'opé. Et je n'ai pas été déçu. Cédric est vraiment au poil !

d. J'allais retrouver des amis blogueurs avec lesquels j'aime vivre de nouvelles expériences et en profiter pour approfondir ma connaissance de 2 ou 3 autres.


2. Ce que je retire de l'opération

a. Une opération rondement menée de la part de Cédric et de ses acolytes. Ca va paraitre gonflé de ma part pour certaines personnes qui me pratiquent souvent, mais ce que j'ai le plus apprécié c'est que le timing a été respecté. 9h30 / 17h. Pas une minute de retard. Et ça, un samedi, c'est appréciable.

b. Un annonceur sympathique, avenant et disponible. Gilles et Alix ne sont pas simplement venus nous faire leur speech sur la bécane, mais ont assisté aux différents moments du tournage, et ont même contribué aux efforts de l'équipe technique en jouant les "dolly" (chariots de travelling) de luxe (Mercedes Kompressor... à vendre d'ailleurs ;)

c. Une expérience sympa où la bonne humeur de chacun a vite dérivé en concours de celui qui à la plus grosse... technique dans les virages. N'est-ce pas Greg ;)

d. Enfin, évidemment, la découverte d'un nouveau scooter, encore en finition, et l'impression de faire enfin partie de la grande famille des bikers puisqu'on me fait la faveur de ramener ma fraise sur la question mécanique ;)


3. Mon avis sur le X7 Piaggio City Rider

Exercice de style toujours délicat. Primo parce que je ne suis pas un expert (je rappelle que je roule en scoot depuis 3 mois seulement). Secundo parce que je roule non seulement sur une marque concurrente, mais de surcroît sur un modèle "supérieur", entendez par là, plus haut de gamme (c'est pas pour me la raconter, mais simplement pour la précision). Tertio because le faux mauvais débat du blogueur acquis à la marque dès lors qu'il est invité par cette dernière. Mais comme tout bon blogueur je suis encore (pour combien de temps ?) suffisament lucide pour faire la part des choses et tenter de critiquer avec discernement et honnêteté intellectuelle un produit qu'il m'est offert de tester en avant-première... A bon entendeur.

Les points positifs :

- le prix. Le X7 est un scooter d'entrée de gamme sur la catégorie des 125. Il coûte 3299€. Même si mon X-Max est du segment supérieur, il m'en a coûté 4000€.
- la vivacité. J'ai été étonné du gaz de la bestiole. Il est plus vif que mon X-Max au démarrage. C'est sûrement dû à son poids puisqu'il pèse 30 kgs de moins que mon fidèle compagnon. Bonne reprise donc, et bonne mobilité, avec un rayon de braquage qui lui permet de se faufiler dignement. Ce que l'on attend d'un scooter à Paris, ou du moins en ville (d'où son nom de City Rider).
- sa ligne. Dans le segment des GT Medium (désolé, mais c'est le nom de sa catégorie), si j'ai bien compris, rares sont les scooters qui proposent un profil "sportif" comme le X7. Ne vous attendez peut-être pas à l'aspirateur à poulettes, mais sincèrement il a une bonne gueule. Surtout en noir, parce qu'en bleu il fait un peu gendarmerie nationale, mais les goûts et les couleurs...

piaggio X7
- la conduite à l'italienne. C'est à dire avec les pieds en avant, marque de fabrique de Piaggio. Je ne peux pas le faire sur X-Max et malgré mes courtes jambes, parfois ça fourmille un peu dans les papattes. En plus, t'as vraiment la classe quand tu conduis comme un kéké.
- le freinage. Point essentiel lors de l'achat d'un scooter, dixit mon associé qui se la pète en 750, c'est le freinage. Et il a raison. Je lui ai bien tiré sur le mords et il répond bien. Bon en même temps l'engin était neuf, il faudrait pouvoir juger avec un peu plus d'usure.


Les points négatifs :

- la finition. Rappelons le une dernière fois, je suis habitué à un scooter d'une gamme supérieure, qui jouit donc d'une meilleure finition (et de 700€ de plus au garrot). L'absence de béquille latérale et de warning m'a un peu titillé. La qualité des plastiques est "standard", entendez par là que la boite à gants déconne un peu et s'ouvre facilement si vous la refermez négligemment. Mais de l'aveu de la marque, c'est un point dont ils ont conscience et qu'ils vont rectifier.
- le bruit. Bon, un scooter c'est rarement silencieux. Perso mon X-Max me saoule déjà sur ce point, peut-être suis-je trop mélomane, mais le son d'un T-Max "fait plus moto". Mais là encore, nous ne sommes pas sur la même gamme et donc le même prix.
- la trappe d'essence. Sous le coffre. Bon, ouais, c'est un peu pénible, mais perso avec le tablier de mon X-Max je galère pas mal aussi à la pompe.
- les clignotants. Je trouve qu'on les distingue mal côté conducteur, ce qui fait qu'on oublie souvent de les éteindre. Et ça c'est un truc qui me fait vraiment râler quand je pilote conduis parce que les autres 2 roues qui oublient leur clignotants sont de vrais dangers ambulants.

Voilà ce que je peux dire sur le produit, en toute modestie (j'espère) puisque encore une fois je ne suis ni Valentino Rossi, ni Dominique Chapat...

piaggio X7

BILAN : un scooter que je conseillerais à un primo accédant, une opé bien ficelée, et la promesse de spots pub vraiment top et marrants (en tout cas nous on s'est bien marrés à les tourner. Au passage merci à l'équipe de Mécamix).


pour aller + loin :
- le site officiel du Piaggio X7 City Rider
- quelques tests plus pros que le mien : ici, ou
- le post récap de Blogbang, grand ordonnateur de cet évènement.




3 commentaires:

  1. Ah ben bravo, tout le monde va savoir que je suis une merde dans les virages :)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime la moto aussi, mo ch'tio biloute! T'es un bon si tu veux que l'on aille se faire une ride avec ton Xmax 125, je te presenterai ma Vmax!

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /