• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Mix Pub : les banques et les jeunes actifs

Les Jeunes Actifs envahissent nos écrans. Et pour cause, cette cible privilégiée des banques devrait - comme chaque année - s'étoffer un peu plus à la fin de ce mois...

Juin... le mois des pots en terrasse (logiquement), du solstice d'été, de la fête de la musique (le même jour), des jupes et du début des grandes vacances. Mais aussi le mois qui signe la fin d'année pour des milliers d'étudiants, qui troqueront à la rentrée leur bic 4 couleurs pour PC flambant neuf, jeunes actifs qu'ils seront alors.

Qui dit jeune actif dit pas mal de choses nouvelles pour cette population qui prend (enfin) son envol. Une "nouvelle vie" qui s'accompagnera inévitablement d'une consommation accrue et donc d'un pouvoir d'achat tentant pour les banques.

Pas étonnant dès lors qu'elles leur fassent toutes les yeux doux (un simple tour sur Google suffit à se faire une idée), avec plus ou moins de réussite. Banque Populaire, Crédit Agricole, Société Générale, LCL et CIC, tu retrouveras dans la suite de ce post un petit comparatif des pubs qui s'adressent aux jeunes actifs... La tonalité de ces campagnes donne à réfléchir à l'image qu'ont réellement les banquiers de cette cible. Pour certains, les clichés ne sont jamais très loin...

Le CIC, qui est d'ailleurs à l'origine de cette dénomination de "jeunes actifs", conserve une longueur d'avance sur les autres en proposant le site www.toutsejoueaudemarrage.com. Sur ce magazine online qui donne la parole aux jeunes actifs pour les jeunes actifs, on y retrouve notamment les portraits de jeunes actifs de Benjamin Boccas, les billets d'humeur de Mathilde Fredj et les tranches de vie BD de Stéphanie Delmas.


Une opération événementielle qui a le mérite d'aller au bout des convictions affichées par la banque, avec en prime 3 films qui mettent en scène le parti pris de la campagne : tout se joue au démarrage (le produit spécifique du CIC s'appelle d'ailleurs "Starts Jeunes Actifs"). Campagne signée Australie.



BANQUE POPULAIRE - CENDRILLON (Euro BETC C&O)



>> Bon là, c'est plutôt clair, votre banquier se la joue rebelle et ça fout les chocottes.
>> A moins qu'avec cette référence à Cendrillon il ne veuille nous faire croire que c'est lui, le prince charmant ?
>> Trêve de plaisanteries, la tonalité du spot semble nous dire "fini d'être pris pour un larbin par les autres (les autres banques serions-nous même tentés de penser), à la banque populaire c'est toi la star". Bref une incitation à se rebeller contre l'autorité qui rappelle plus une rhétorique de l'adolescence que de l'entrée dans la vie adulte. Alors, cliché du jeunisme ?


CREDIT AGRICOLE - J'ADOOOORE (Providence - Havas)



>> Nouvel épisode de la saga très "comédie musicale" du Crédit Agricole qui s'essouffle un peu à mon avis.
>> Le choix du titre est plutôt tendance (Philippe Katerine), c'est bien vu. Mais sans déconner, mon banquier me fait le coup du concert improvisé avec son porte-manteaux, je change directement de crèmerie. Manque de crédibilité.
>> Mais le parti pris du message me semble maladroit. Le Crédit Agricole mise sur le besoin d'argent du jeune actif, pas sur la relation, les services (comme une facilité de caisse) ou les perspectives d'avenir liés à une relation forte et durable avec sa banque...


SOCIETE GENERALE - JEUNES (Saatchi & Saatchi)



>> Le djeun's aime faire la fête, c'est bien connu. Le djeun's est insouciant et pour aider ce jeune écervelé il faut une banque qui le comprenne. Bon, bah, voilà quoi. Cliché.
>> Quel âge avait Kerviel déjà ? :p Arf ! 31 ans, plus vraiment jeune, plus vraiment actif non plus... (je sais, facile...)
>> Je pense qu'il faudrait que Saatchi sorte très vite une nouvelle campagne, parce que le pouce a été largement parodié et il me semble aujourd'hui impossible de continuer à le voir sans arrière-pensée.


LCL "Mode Actif" (Aubert Storch)



>> Wouah ! Alors là, ils ont mis le paquet. Pas 1, ni 2, mais 10 jeunes actifs d'un coup. Et un clébard en prime. En revanche chez LCL, il faut indiscutablement avoir la classe pour ouvrir un compte. Si t'es pas auditeur chez Deloitte ou chef de produit chez Danone, LCL c'est pas pour toi.
>> J'exagère un peu, mais dans ce spot, le côté "jeune actif" tiré à quatre épingles est quand même un peu too much.
>> La bonne idée : le nom de l'offre, "Mode Actif". THE terme à la mode (tient, même pas fait exprès). En mode ceci, ou en mode cela... On le lit partout sur les réseaux sociaux. En mode actif donc. Bien vu.
>> La mauvaise idée : "cool ! Non ?..." Mmm... là c'est plutôt en mode 80's


CIC - Start Jeunes actifs (Australie)



>> Le CIC nous refait le coup de la banque d'en face, et je ne m'en lasse pas. Surtout pour finir ce petit comparatif, avec tout ce que j'ai dit sur les banques précédentes qui nous la jouent tout de même un peu trop "nous on sait qui tu es, toi le djeun's"... Le banquier, ses soldats en ordre de bataille et ses goodies foireux pour séduire les jeunes actifs, une bonne mise en boîte.
>> Difficile de s'adresser au jeune actif (moins de 28 ans) sans tomber dans le cliché du jeunisme. Alors en parodiant les banques maladroites on fait passer le message sans prendre le risque de se vautrer soi-même. C'est finaud, et quand c'est vraiment bien fait comme ici, je trouve que c'est suffisamment drôle pour être convaincant.
>> Après, reste à voir en agence...


Voilà pour ce petit tour d'horizon des communications de nos amis les banquiers à destination des jeunes actifs. Pour ma part, je ne suis plus dans la cible. Depuis 2 ans. Aïe. Ca fait mal. Ou pas. En tout cas, si ma lecture de ces spots te semble hors sujet, c'est sûrement parce que maintenant je ferais mieux de m'intéresser aux communication pour les seniors... non ? ;)


1 commentaire:

  1. Complètement jeune actif, j'ai eu le droit dès mes premiers revenus réguliers à avoir des propositions.
    Que j'ai vite décliner sous prétexte "maintenant que je suis grande, si j'ai besoin de quelque chose, je viendrais demander".

    Que ce soit les banques, votre opérateur téléphonique, ou un simple démarcheur, à force de vouloir nous faire profiter de "bonnes affaires qui peuvent nous intéresser", on se fait vite harceler au téléphone. (ex d'Orange : une moyenne de 3 appels par semaine pendant environ 2 mois pour me faire changer de portable grâce à mes points "mais si madame, vous aurez internet, les textos et la possibilité de prendre des photos pourries"... mais laissez-moi mon téléphone pourri et ma liberté de vous quitter quand je le veux !!)

    Ce que je voudrais de ma banque : qu'elle me considère comme un client plutôt qu'un consommateur. ^^

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /