• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Bonne Chance 2009

Ça y est. Dernier post de l'année. Sur fond de crise, de conflits et de gastro entérite. Comme chaque année tous s'apprêtent dans leurs plus beaux atours, chacun s'apprête à tourner une page... A (déc)ouvrir un nouveau chapitre de sa vie. Cette 365e soirée expirera évidemment dans une allégresse de bon aloi, faite de bulles et de cotillons.

Comme chaque année on tirera un bilan très personnel des 12 mois écoulés, une synthèse plus édulcorée de l'état dans lequel on laisse notre monde. Et pour se rassurer on enchainera rapidement sur les inévitables bonnes résolutions, chaque année reconduites, avec persévérance à défaut de réelle assurance...

C'est reparti pour un tour. On prend les même et on recommence. Belote, rebelote et dix-de-der.

Ok, je ne suis pas un fan du 31 décembre. Oui c'est la routine, c'est comme ça chaque année. Alors pourquoi ces états d'âme soudains ? Pourquoi venir vous prendre la tête un jour comme ça, alors que joie et gaudriole devraient envahir ces lignes ?

Loin de moi l'envie de jouer les rabats-joie, de céder à la morosité ambiante qui irise nos conversations et projets d'avenir depuis déjà quelques mois. Mais, c'est con je sais, ce soir, quand je pense à la situation économique - qui débouchera sans doute sur un nouveau paradigme, un nouvel ordre mondial, ce qu'il faut souhaiter, mais non sans heurts, sans dommages, sans laissés pour compte - ou aux conflits internationaux qui jouent les prolongations, cette haine des peuples, quand je pense - autre signe manifeste de l'irresponsabilité et de l'inconséquence humaine - à ce crime contre la vie auquel nous sommes tous contraints de participer faute d'engagements politiques et industriels sincères pour le sauvetage (est-il encore temps de parler de "sauvegarde") de l'environnement...

Quand je pense que tout cela est le reflet de ces 364 derniers jours, que ceux à venir s'annoncent encore moins glorieux, je me dis que faire la fête ce 31 au soir est peut-être une bonne idée pour évacuer quelques heures ces joyeusetés. Mais demain matin ma gueule risque d'être en bois bien massif. Je ne suis pas fataliste, ni défaitiste. Cette année 2009 sera même probablement la plus belle de ma vie puisque ma fille naîtra dans 4 mois. Mais je flippe. Oui. J'ai grave les chocottes pour elle. Ce n'est pas vraiment le monde que j'espère pour elle. Ce n'est pas un monde que j'aime, pour paraphraser Claude Levi Strauss qui disait encore "l'espèce humaine actuelle vit sous une espèce de régime d'empoisonnement interne" dans la même interview récente.

Alors je vais prendre du Prozac me retrousser les manches et j'espère que vous aussi, parce qu'on ne s'en sortira pas qu'avec des bulles et des cotillons.

Pour toutes ces raisons et en dépit de tous mes voeux - réellement sincères - de bonheur pour vous et vos proches, cette année, ne m'en veuillez pas de vous souhaiter plutôt Bonne Chance pour 2009. Et si je ne suis qu'un casse-couilles, je préfère qu'il en soit ainsi.



1 commentaire:

  1. Bonne année à toi et profite bien des 4 mois qui viennent pour te ressourcer !

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /