• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Ré-ouverture d'une maison close en France

maison close, lupanar, bordel, boxon, claque, canal+

Elles s'appellent Véra, Rose, Hortense... et sont les héroïnes de la nouvelle création originale Canal+ diffusée à partir du 4 octobre : "Maison Close".

La série est très attendue comme vous le lirez un peu partout. Les Créations Canal ont cela de nouveau dans le paysage des fictions françaises (le "Pff..." en somme) : on les attend. Engrenages, Pigalle la nuit, Mafiosa, Braquo...

Au-delà du thème qui suffit à lui seul pour susciter la curiosité des matteurs d'un grand nombre (la série est déconseillée aux moins de 16 ans), l'esthétisme soigné de la photo et la mise en scène (Mabrouk El Mechri) que l'on suppose "anachronique" au regard du traitement habituel des fictions dites "en costumes", sont autant de motifs d'impatience pour le public.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


La communication de la chaîne (signée BETC Euro RSCG) n'est pas en reste, car à chaque nouvelle création se greffe un plan média de plus en plus complet. Vous n'aurez pas échappé au teasing en affichage, et peut-être même avez-vous déjà rejoint les rangs de la Fan Page Maison Close. Le site quant à lui propose une véritable immersion dans le claque. A la façon d'un livre dont vous êtes le héros.

Seul bémol, quand on est un homme, se glisser dans la peau d'une prostituée du XIXe siècle (de cette manière du moins...) et s'entendre dire "soulève ton jupon, allez, si c'est la première fois ce ne sera sûrement pas la dernière..." n'incite pas forcément à parcourir l'ensemble des possibilités offertes par ce site pourtant très bien réalisé.

Je suis en revanche plus circonspect à propos de la stratégie communautaire. Je trouve dommage qu'à la différence des productions ciné, Canal+ n'aie pas activé la machine un peu plus tôt à coups d'images "volées", de teasers puis seulement ensuite de bandes-annonces, faisant ainsi monter progressivement le "buzz". Le côté sulfureux de la série se prêtait d'ailleurs particulièrement au phénomène de rumeur... Je n'ai d'ailleurs pas trop vu de vidéos circuler sur le Net, peut-être est-ce la faute à une stratégie d'essaimage limitée au site officiel ou celui du magazine Première, par exemple, écartant les plateformes pourtant plus propices à leur reprise comme Youtube ou Dailymotion ?

Quoiqu'il en soit, les articles sont prêts à être dégainés, comme celui de l'Express.fr par exemple, qui remonte déjà très bien dans Google, annonçant la diffusion ce soir, alors qu'il est daté du 3 octobre 2010... et que nous ne sommes que le 16 septembre :)


5 commentaires:

  1. Je me demandais si le rythme soudain de publication était un leurre mais tu sembles de retour ! Parfait.

    RépondreSupprimer
  2. @Publigeekaire : j'essaie... j'essaie ;)

    RépondreSupprimer
  3. Truc Bete ... comment fait on pour anti-datée un communiqué ou un post sur internet ??
    je suis surpris avec des histoires de dates ??

    RépondreSupprimer
  4. oups ... Anti-dater !
    Désolé.

    RépondreSupprimer
  5. c'est assez simple, selon la plateforme que tu utilises. Par exemple, perso, je programme certains de mes posts sur Blogger. Mais à priori ils restent enregistrés dans mes brouillons et son publiés automatiquement à la bonne date. Rien à voir avec l'exemple de l'express cité dans ce billet.

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /