• Twitter
  • Facebook
  • instagram

La révolution industrielle de Nicolas Sarkozy

Industrie, France, Sarkozy, PME

"Je voudrais faire du développement de l'industrie une cause nationale." - Nicolas Sarkozy, 25.01.2011, chantiers navals de St-Nazaire...

Nicolas Sarkozy, charlot des temps modernes

Nicolas Sarkozy semble enfin s'intéresser aux PME, vrai poumon du tissu économique et social en France. Je me réveille ce matin avec cette bonne nouvelle. Mais une fois n'est pas coutume, je suis encore un peu endormi lorsque j'entends ceci : "Nicolas Sarkozy annonce une aide de 3 milliards d'euros aux PME..." "...industrielles."

Ca y est, je suis réveillé ! Cette fois encore je peux passer mon chemin. Les "aides" débloquées par l'Etat ne concerneront pas mon business.

Certes, de nombreuses PME du secteur industriel sont à l'agonie. L'emploi est donc menacé, et nombre d'entre elles s'inscrivent dans un écosystème où la chute des unes peut provoquer celles des autres (poids de la sous-traitance).

Pour autant je m'interroge sur le raisonnement.

> Pourquoi maintenir une industrie sous assistance respiratoire quand elle est depuis longtemps déjà mise sur la touche par les importations et les délocalisations (y compris par nos fleurons industriels nationaux), à la faveur de pays émergents tous plus compétitifs les uns que les autres ?

> Une aide de 3 Mds pourrait-elle toutefois suffire à aider durablement et de façon constructive une économie sur le déclin depuis de nombreuses années et jusqu'ici laissé à l'abandon par les pouvoirs publics ?

> Quelle stratégie dans le soutien d'un secteur étranglé par le poids des charges, comme les autres d'ailleurs, et dont la capacité d'innovation (réelle, pourtant) ne suffit plus pour lutter contre les pays à bas coûts de production ? J'étouffe d'un côté quand je fais semblant de sauver de l'autre...

Et tout cela alors que nous avons encore notre épingle à tirer du jeu dans le tertiaire ! Mais pour combien de temps ? Ce n'est un scoop pour personne que de souligner la concurrence de l'Asie en matière de services informatiques par exemple.

Ah, mais oui ! J'y suis ! Les ouvriers restent une cible électorale (tant qu'il y a encore). Il faut donc maintenir une certaine forme de confiance à l'approche de 2012. D'ailleurs Sarkozy n'est pas seul à leur faire les yeux doux en ce moment (cf. Les Echos du 26.01.11)

Investir sur un produit en déclin et aux dépends de sa "vache à lait", le tout pour faire de l'image... La politique a ceci de fascinant : on peut laisser un chef d'Etat faire ce qu'un simple chef de produit n'oserait proposer sans craindre de se faire botter les fesses par son directeur financier...

3 commentaires:

  1. "Pourquoi maintenir une industrie sous assistance respiratoire" ?
    Tu as suivi les débats sur l'euthanasie ? Ben c'est pareil...

    RépondreSupprimer
  2. @Ced > mouais. En même temps je m'attendais à ce quelqu'un fasse le parallèle ;)

    RépondreSupprimer
  3. Va faire un tour chez OSEO, il y aura forcément un pret a taux 0% qui traine ou une subvention à la C... qui te permettra d'obtenir le label Start Up innovante ... logique au bout de 3 ans d'activité ;-).
    Sinon, tu n'es bon qu'à vendre une partie de ton capital aux anges des Affaires de ton entourage, comme ca, tu auras de l'argent frais et les Business Angels pourront défiscaliser sans probleme, mais un % de ton capital en moins.
    C'est la dure réalité de l'économie aujourd'hui. Soit de l'argent privé, soit de l'argent public ... une chose est sure c'est très difficile d'etre dans la case argent public !!
    sinon, monte une web-industry et tu auras des aides du gouvernement.
    Bizz mr C.

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /