Interview : Jeremy Hureaux (Politique.com)

Comparacteur, Politique.com, Jeremy Hureaux, Antoine Guiral, Présidentielles, campagne électorale

A 20 jours du 1er tour des Présidentielles 2012, le Comparacteur de Jeremy Hureaux et Antoine Guiral peut vous aider à faire votre choix parmi les candidats...

A chaque élection présidentielle son lot de promesses mesures, distillées au sein des programmes plus ou moins denses - quand ils existent en tant que tel - des différents candidats.

Les moyens de communication ont rarement été aussi nombreux pour accéder à l'information nécessaire à chacun pour se faire une opinion. Internet en tête évidemment. Et pourtant, difficile d'y voir clair dans cette cacophonie médiatique qui ressasse toujours les mêmes thèmes aux dépends d'autres propositions moins en vue.

On entend donc ici ou là quelques experts nous dire que le français vote aujourd'hui davantage pour (ou contre) un homme plutôt que pour ses idées. Si le panurgisme vous agace, ne cherchez plus vous avez désormais la solution.

le comparacteur de jeremy hureaux et antoine guiral sur politique.comle ComparActeur sur www.politique.com


Jérémy Hureaux et Antoine Guiral ont travaillé pour le bien de la communauté en sortant il y a quelques jours le ComparActeur. Un outil d'une simplicité biblique qui vous apprend mathématiquement avec quel candidat vous partagez le plus d'affinités. Pas comme sur un site de rencontres... Non ! En vous présentant de façon anonyme les propositions des différents candidats que vous aurez sélectionnés et pour chacune desquelles vous attribuerez une appréciation allant de "Jamais de la vie" à "Absolument".

Alors, ok, une heure c'est long. Mais vous pouvez répondre à ce questionnaire totalement anonyme (pas de cookie) en plusieurs fois (procédure de sauvegarde), et comme l'écrivent les auteurs du site "Une heure de questionnaire, c'est long, mais comparé à un mandat de cinq ans, déjà beaucoup moins !!!"

Jérémy est "coordinateur du site politique.com", un site amateur traitant comme son nom l'indique... de politique. Vous pourrez retrouver ses différents articles en tant qu'auteur ici. Antoine est quant à lui le créateur de Twoolr, une application de monitoring de votre compte Twitter. C'est lui qui a développé l'outil ComparActeur.

Avec déjà près de 25.000 questionnaires entamés à l'heure où j'écris ces lignes, soit plus de 2,5 millions de propositions notées par les internautes, découvrez les réponses de Jérémy Hureaux à mes questions portant sur sa motivation à proposer un tel outil et sur sa vision de la campagne électorale 2012.




jeremy hureaux comparacteur politique.com Interview de Jérémy Hureaux, (@hureaux)
Co-créateur du ComparActeur et coordinateur du site Politique.com









#1 Bonjour Jérémy, pouvez-vous vous présenter à la manière d'un tweet ?

Jeremy Hureaux : Jeremy, 38 ans depuis hier, passionné de la vie publique et animateur du blog politique.com et ses avatars passés dès 2004. Aujourd’hui croisement improbable de marketeux et juriste. Personne n’est parfait :)



#2 Vous avez créé le "Comparacteur". Qu'est-ce donc ?

Jeremy Hureaux : Le comparateur est une initiative citoyenne qui permet à tout internaute, anonymement (pas de cookies par exemple), de comparer les différentes propositions électorales contenues dans les programmes des candidats et déclarations publiques récentes. N’ont été retenues que celles les plus concrètes, ce afin d’éviter de donner la part trop belle aux propositions de type « stopper la faim et la guerre dans le monde », qui n’ont pas de véritable sens dans une campagne électorale.



#3 Vous présentez votre démarche comme une "initiative citoyenne" mais qu'attendez-vous de tout ce travail ? Une monétisation à terme, interpeller les candidats ou juste vous rendre utiles à la société ?

Jeremy Hureaux : Ce qui est défini comme démarche citoyenne l’est réellement. C'est-à-dire que nous n’attendons aucune monétisation. Comme vous avez peut-être pu le voir, il n’existe aucune publicité sur le site dans son ensemble. Pour revenir au ComparActeur lui-même nous proposons même sous forme Creative Commons, à qui le souhaite, de reprendre les données statistiques globales issues de ce test. C’est un travail citoyen finalement très collectif, et à ce titre Antoine Guiral, l’équipe de rédaction et moi-même ne souhaitions en tirer aucune retombée financière. Aucune interpellation aux candidats, ce n’est pas le rôle de ce Comparacteur. En revanche peut-être devraient-ils jeter un œil dessus…



#4 Tous les résultats que vous obtenez pourraient représenter une belle source de sondage d'intentions de votes "live" et fondé sur du concret. Qu'en pensez-vous ?

Jeremy Hureaux : C’est certainement un outil qui permet de se faire une idée, puisqu’il existe tout de même, en à peine une semaine, plus de 25.000 questionnaires entamés, 12.000 terminés et que nous avons environ 2,5 millions d’évaluations de propositions au total sur les seuls questionnaires terminés. Après les chiffres sont aussi à manier avec précaution, en ce sens qu’une même personne peut faire plusieurs fois le questionnaire par exemple, ou encore que nous ne pouvons prétendre à un « panel » de répondants qui soit parfaitement représentatif. Les limites de l’outil, que loin de cacher nous revendiquons.

podium candidats présidentielles 2012 selon comparacteurle "podium" des candidats les + populaires au 2 avril 2012




#5 Pourquoi proposer à l'électeur un tel outil ? Pensez-vous qu'il est mal informé ? Ou que les mesures proposées par les différents candidats ne sont pas "lisibles" pour le quidam ?

Jeremy Hureaux : Qu’il est pas informé, je ne pense pas mais que les mesures ne soient pas lisibles beaucoup plus. Cela me semble finalement assez évident et à vrai dire la raison pour laquelle le ComparActeur a si bien marché en à peine une semaine, outre l’ergonomie et la richesse qu’a su apporter Antoine Guiral. Les résultats d’utilisation montrent qu’il existait un besoin non satisfait d’un outil synthétique/ ludique (ce qui n’exclut pas le sérieux) quasi clé-en-main… permettant à chacun de s’approprier sur une seule page les propositions de chacun et les évaluer rapidement, en fonction d’une grille de lecture très personnelle.



#6 Comment avez-vous procédé pour compiler toutes ces mesures ? Êtes-vous exhaustif dans la liste des mesures ? N'y en a-t-il pas de nouvelles chaque semaine ? Et combien de temps cela vous a-t-il pris ?

Jeremy Hureaux : Je me suis penché très attentivement sur chacun des programmes en question, et retenu pour chacun d’entre eux, les propositions les plus concrètes/ intéressantes pour le plus grand nombre. Donc il n’y a pas prétention à l’exhaustivité, mais à « l’important ». Nous sommes attentifs aux prochaines propositions, je pense notamment au programme de Nicolas Sarkozy (non celui de l’UMP) qui se fait attendre, mais aussi bien sûr ce qu’annonceront les autres candidats, s’il y a lieu. Pour le « décorticage », pas loin d’une semaine plein temps. Certains programmes ont été plus douloureux à analyser que d’autres.

mesures les plus populaires des candidats 2012 selon comparacteurles 2 mesures (/420) les + populaires au 2 avril 2012




#7 L'utilisateur de votre outil obtient un résultat clair mais assez "global" qui ne lui permet pas de vérifier l'adéquation de chaque proposition pour laquelle il s'est exprimé avec le candidat qui lui est proposé. Dès lors, comment pouvez-vous certifier l'exactitude du classement que vous proposez ?

Jeremy Hureaux : J’ai peur de ne pas bien appréhender la question. En effet il existe la possibilité, en jouant avec certaines parties des différents tableaux obtenus, de pouvoir visualiser quelles sont les propositions sur lesquelles l’internaute s’est senti pour, contre ou neutre. Il faut naviguer un peu sur les différentes fonctionnalités pour vraiment découvrir tout ce que permet l’outil.



#8 J'ai fait le test. Je vais voter pour le candidat n°1 que vous m'avez suggéré en fonction de mes réponses. Pensez-vous que votre ComparActeur va influencer les intentions de votes de ceux qui l'utiliseront ?

Jeremy Hureaux : Outre l’aspect « comparaison » qui fait que l’outil est avant tout un moyen ludique d’aide à la décision, il permet donc de calculer un taux d’affinité avec les propositions de tel ou tel candidat. Il n’est pas non plus « davantage que cela » car il ne remplacera jamais un examen minutieux par l’électeur des programmes de chacun, et aussi, il faut bien le dire, de leur faisabilité. Mais c’est une autre histoire et, pour faire court, le ComparActeur n’est donc pas dans son principe un « influenceur de votes ».



#9 Que pensez-vous de cette campagne 2012 ? La qualité des programmes et des débats vous semble-t-elle à la hauteur de la "zone de turbulences" que traverse notre pays ?

Jeremy Hureaux : Cette campagne 2012 est très particulière, en ce qu’elle est, selon moi, confuse. Finalement on se retrouve avec un président-candidat qui n’a toujours pas publié son programme définitif et autour de lui, neuf autres candidats qui se battent pour occuper l’instant médiatique. Mon ressenti personnel est celui de la cacophonie, et pour filigrane l’impression que les gens ne voteront pas forcément pour des idées, mais pour ou contre telle ou telle personnalité. D’où l’intitulé au démarrage du comparateur : « les idées avant les hommes ».



#10 Enfin, j'imagine que vous avez vous-même testé votre outil, et comme il n'y a pas de meilleure promotion qu'un exemple, êtes-vous d'accord pour nous donner le top 3 des candidats qui répondent le mieux à vos attentes selon votre ComparActeur ?

Jeremy Hureaux : Désolé. Ayant entré les propositions dans la base, je savais à peu prêt à qui l’une ou l’autre appartenait. Cela n’a donc pas véritablement de sens d’en faire part, et je profite de la faculté qui m’est faite de tester, en complet « anonyme »…



Merci à Jérémy pour ses réponses et à votre tour, testez votre affinité avec les mesures des candidats à l'élection présidentielle grâce au ComparActeur.