• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Journal : CES 2015 #4 - Tendances

Voici trois tendances majeures que l'on peut déjà - à chaud - retenir du CES 2015.
Je prendrai le soin de revenir plus tard, à "tête reposée", et avec un wi-fi stable (le point le plus étonnant de ce voyage et de ce salon) sur ces points, et d'autres, de façon plus spécifique et détaillée.


L'IMAGE
L'image n'a jamais été aussi présente dans nos vies. Son pouvoir, jamais aussi puissant dans notre civilisation. Des écrans de Times Square (dont le géant de 2.300m² !) aux selfies de M. Toulemonde (qui en disent peut-être plus sur nous que l'on ne l'imagine), nous sommes devenus "imagovores".

Qu'il s'agisse de l'image que l'on regarde (écrans de toutes tailles), ou celle que l'on veut donner (du monde, des autres ou de soi-même avec la Réalité Augmentée ou Virtuelle), l'édition 2015 du CES lui donne une large place.


L'Ultra Haute Définition : les constructeurs Sony, Samsung, LG et Panasonic font alliance avec Netflix et les studios de cinéma américains (20th Century Fox, Warner Bros, Disney...) et dévoilent de nouveaux écrans dédiés à cette nouvelle norme (encore une), et surtout de nouveaux contenus adaptés à cette dernière (pour ne pas répéter les erreurs de la 3D). Ainsi, par exemple, en 2015, 60% des écrans LG seront UHD.


Plus anecdotique, mais quand même... le Selfie Stick. Manipulé avec brio par Baptiste depuis notre départ, et croisé à tous les coins du CES, surmonté d'une GoPro ou d'un simple smartphone, ce bras télescopique permettant de se prendre en photo/vidéo quelque soit l'angle ou la distance est sûrement l'objet low-tech le plus "geek" de l'année. Attention que ce nouveau reflet de notre petite personne ne nous amène pas tel Narcisse à en tomber à la renverse.


LE TANGIBLE / L'INTERNET DE (TOUTES) LES CHOSES
2014 aura été l'année charnière qui a fait basculer notre environnement proche dans l'Internet of Things. Au risque de me répéter, cessons en français de réduire cette nouvelle étape de la digitalisation de notre monde à "l'Internet des Objets".

La Keynote de Samsung permettra aux sceptiques et aux autres qui pensent que les objets connectés sont des gadgets amusants qui passeront que l'avenir est ailleurs. L'Internet of Everything, c'est la volonté de connecter tout notre environnement pour qu'il apprenne de nous et s'adapte à nous. But ultime. Adpater notre environnement à nos contraintes. Pas l'inverse. Le mythe de Prométhée toujours et encore. Ceux qui assistent à mes conférences se souviendront de la référence.

D'aucuns pourront alors s'interroger, comme le pourtant très gaillard Korben, sur la place véritable de l'homme dans ce nouveau rapport homme/machine où finalement le premier devient l'objet d'étude du second (ne parle-t-on pas de machine learning d'ailleurs ?).

Néanmoins, pour atteindre un niveau de connexion "global" le chemin passe forcément par le pullulement de tout un tas d'objets, indépendants (pour le moment) les uns des autres, ne serait-ce que pour familiariser le consommateur, lui faire prendre goût. Les wearables et l'automobile connectée sont indiscutablement les deux tendances de fond en 2015. Mais j'y reviendrai plus spécifiquement dans de prochains posts.


LES CIEUX / LES DRONES 
Plus petits, plus ludiques et accessibles, les drones abordent en 2015 leur phase d'appropriation par le grand public.

Jusqu'ici plutôt "réservés" aux amateurs éclairés de modélisme ou d'image (on y revient), les drones ont en 2014 fait beaucoup parler d'eux. Pas toujours qu'en bien d'ailleurs. Et Noël a confirmé cet intérêt. Mais l'offre qui arrive sur le marché, avec des leaders incontestables comme le français Parrot mais aussi de nouvelles marques asiatiques plus accessibles en prix, est clairement destinée à séduire le plus grand nombre.

Souhaitons juste qu'en la matière, les constructeurs ET les consommateurs sauront se souvenir d'Icare pour ne pas aller trop loin dans leurs ambitions ou leur utilisation et risquer d'y laisser des plumes. 




La représentation que l'on se fait de notre monde (image), son amélioration "Now we can digitize our World" dit Chris Anderson à propos de l'Internet of Things lors de la conférence Futur of Robotics (vidéo), puis notre espoir de le dominer, en altitude du moins, avec les drones... Il y a tout cela au CES 2015 de Las Vegas. Mais rien de nouveau, finalement. Car cette tendance à vouloir s'élever, tant vers les cieux qu'en augmentant sa condition humaine trahit depuis longtemps la volonté de l'homme de rattraper ses dieux. Tâchons "simplement" de ne garder que le meilleur pour faire avancer notre espèce, avec discernement et responsabilité. Ce que nous avons malheureusement parfois du mal à faire.  

Nous le savons tous, l'évolution est une question de survie. Et ce qui est vraie pour notre espèce l'est aussi pour l'entreprise. Logique. Gary Shapiro, Président du CEA, organisateur du CES, rappelle à ce propos dans sa keynote d'ouverture que son leitmotiv "Innovate or Die" depuis 2010 s'est accompagné de la disparition de certaines entreprises bien établies et l'apparition (et le succès !) de nouveaux acteurs plus en rupture avec les anciens modèles (Twitter, Tesla, FitBit, Makerbot...). Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.


Le Français Parrot, emmené par Jérôme Seydoux crée clairement le marché, la foule des grands jours ne s'y trompe pas sur son stand, et assiste à une démo virtuose de ses engins



Cette jeune-fille croisée au Madison Square Garden et qui passa plus de temps à se photographier sous tous les angles qu'à regarder le match aurait bien eu besoin d'un selfie stick. Ou d'une gifle.

1 commentaire:

  1. Claim free bitcoins over at Easy Bitcoin. 11 to 33 satoshis per 10 minutes.

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /