• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Sarkozy ne prendra pas le métro avec Télérama...

Télérama sort une "nouvelle formule", comme Ariel lavera-t-elle plus blanc que blanc ?... Toujours est-il que pour accompagner son lancement, une campagne d'affichage reprenant quelques extraits caustiques de son courrier des lecteurs couvrent les panneaux de nos chères stations de métro (cf. ci-contre) avec pour signature : "Télérama nouvelle formule : Nous sommes durs, vous êtes pires".

Jusqu'ici tout va bien, même si une bonne partie d'entre nous ne pouvant pas saquer le positionnement faussement intello-rebarbatif-donneur-de-leçon du magazine en question n'a cure de ce que je suis en train de vous conter séant...

Mais voilà t'y pas que cette bonne vieille régie de Métrobus lance un pavé dans la mare (ou déraille, oserai-je dire ^^) en refusant d'afficher l'une des créas. Le motif ? Nicolas Sarkozy y est critiqué (cf. ci-dessous).





Mais est-ce bien le vrai motif, comme tout porte à le croire, surtout quand on lit le Monde de ce jour (qui nous annonce d'ailleurs un début de campagne le mercredi 27 alors que les affiches sont déjà en place), ou encore Libération ("Eh bien, allez savoir pourquoi cette affiche fait tout simplement l'objet d'une censure. (...) Après un petit coup de fil de Sarko ?") ?

Selon la dépêche AFP, relayée sur le blog KoZtoujours, l'explication officielle de Métrobus (par la voix de sa directrice juridique Sylvie Doerfinger) met plutôt en avant la neutralité politique à laquelle la régie est tenue vis-à-vis de la RATP.

Ce motif semble tout à fait plausible et respectable sauf pour certains esprits chagrins qui préfèreraient y voir l'oeuvre d'une vile censure ou encore un geste complaisant de la part de la régie.

Quoiqu'il en soit, complot d'un jour (Métrobus appartient à Publicis, comme nous le rappelle Guy Birenbaum. Et alors ? La maison n'est plus vraiment en odeur de sainteté depuis l'affaire Cécilia / Richard Attias et l'ami de toujours Christophe Lambert a cédé sa place auprès du petit Nicolas au très médiatisé et très bavard Franck Tapiro, Hémisphère Droit), complot toujours puisque Sarkozy a tellement su tout maîtriser de sa com' que désormais, même les "dérapages" s'auto-régulent... En tout cas tout contribue faire son buzz... C'est pas beau ça ?

(Mise à jour du 26.09)
J'ai oublié de préciser que cette campagne est l'oeuvre de la Chose (Eric Tong Cuong). Gageons que cette bien sympathique (et jeune) agence aura elle aussi trouvé ici un nouveau moyen de faire parler d'elle. Toucher Sarkozy, on se doute forcément de la polémique qui peut en naître.

Alors pour vous, censure ou neutralité ? Et surtout à qui sert le + ce buzz ? A Télérama, Métrobus, La Chose ou Sarkozy ?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /