• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Défaite du XV de France face à l'Argentine, ou l'art de tirer sur l'ambulance

Parfois, on ferait mieux de ne pas prendre le métro. Cet après-midi je reviens d'un RDV à la Défense et emprunte la ligne 1.

Je lis le Midi-Olympique (le Midol comme disent les habitués), quand ma rame s'arrête, que je me fais heurter, que je lève les yeux et constate que nous sommes en Argentine. A la station éponyme, j'entends.

midi olympique france argentineArgh ! La gorge se serre d'autant plus que je termine l'édito sans concession, pour ne pas dire assassin de Jacques Verdier, directeur de la rédaction.

Le Midol est une institution pour ceux qui pensent que le monde est ovale. C'est un journal que je respecte et que j'apprécie pour la qualité de ses analyses et en fin de compte pour son existence au pays où la presse sportive est entièrement dévolue au Dieu Football...

Néanmoins je suis un peu troublé par tant d'aigreur au fil des pages. D'autant plus étonné que ce ton un peu donneur de leçon - à une équipe et à un staff pointés du doigt pour ce même motif d'arrogance et de manque d'humilité - fait écho à la majorité des autres titres de presse.

Certes le match fut catastrophique. Certes les français n'ont pas su s'adapter en cours de match. Mais tous les maux dont on les accuse aujourd'hui sont-il pour autant valables ?

Est-ce parce que certains joueurs ont cédé aux sirènes du marketing publicitaire que nous avons perdu ce match ? Est-ce parce que la presse n'a pu accéder aux joueurs à loisir que cela fait d'eux des êtres hautains et sûr d'eux ? Ce qui est probable, c'est que ce dernier point ne manque pas de rendre certains journalistes encore plus bileux que de raison...


Tous droits réservés Midi Olympique - Rugbyrama.fr

Systématiquement dans ce pays c'est la même rengaine. Oui nous étions tous en rangs serrés derrière nos Bleus pour ce match d'ouverture (14 millions de téléspectateurs, mieux que pour le combat Sarkozy-Royal). Oui nous sommes tous déçus du résultat. Cela donne-t-il pour autant le droit à certains journalistes de tirer un trait définitif en prétendant que l'évènement tout entier est gâché ? La compétition n'est pas finie. Plutôt que de chercher des boucs émissaires et de se gargariser de "on vous avez prévenu" ou "arrêtez de faire vos divas et jouez au ballon", comme à chaque fois (remember le mondial de foot 98) en flinguant à qui mieux-mieux le sélectionneur, peut-être serait-il plus utile et efficace de pousser dans la mêlée.

Je n'écris pas ce post pour parler sport, mais pour parler cohésion, et impact de ce type de communication à l'échelle d'un pays. Le rugby véhicule entre autres la valeur de la solidarité dans l'adversité. Bel exemple que nous donne notre presse nationale...


Les premières minutes du match France / Argentine (coupe du monde 2007).
Je vous invite tout particulièrement à observer les hymnes nationaux. Il est globalement reproché aux français de ne pas être assez expansifs - quand les argentins bouillonnent littéralement sur place - preuve supposée de leur suffisance. En guise d'arrogance je lis plutôt sur leurs visages la pression d'un tel match, la peur de décevoir, la peur de mal faire. Un stress tel qu'il les a totalement inhibés et sclérosés.


Allez, je préfère me consoler avec les supportrices argentines et le pied de nez fait à Laporte, qui à défaut d'être très finaud est moins rasant que tous ces poncifs lus ce jour dans la presse...








1 commentaire:

  1. C'est vrai que la pression a du être grande et que les joueurs ont peut être eu du mal à se mettre dans le match, mais visiblement, le stade était derrière eux et l'ambiance était là pour marquer cette fête du rugby.

    Dommage que les editos soient si amers, il y a eu de belles phases de jeu et on aurait pu concrétiser si la première mi-temps s'était mieux passée (grosse pression sur le jeu à la main en seconde mi-temps).

    Et sans vouloir être méchant, Scrella, il a chopé les pieds carrés ? J'ai flippé à chaque dégagement!

    Bon assez discuté de ce match, le monde est déjà assez ovale pour ce soir ;)

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /