• Twitter
  • Facebook
  • instagram

Journalistes vs blogueurs ?

Sacré Cyrille. Un petit filou on vous dit. Non content de partir à l'autre bout du monde en lousdé (on lui souhaite pas trop de tempête quand même) et de distribuer tout un ensemble de sujets funs à ses copains blogueurs histoire d'animer la maison en son absence, notre roi international des dance floors a choisi de me confier le seul thème susceptible de vraiment gonfler tout le monde ici. Sympa non ? Pour me venger, j'ai décidé de me lancer dans une note longue et ennuyeuse, sans image ni vidéo, comme au bon vieux temps. Une de celles que personne ne lira. Il l'a bien cherché.

On va donc parler de la différence entre journalistes et blogueurs dans les dispositifs RP aujourd'hui. Après avoir repoussé l'échéance pendant quelques jours, je rebondis étonnament sur l'invitation reçue ce jour pour un débat organisé le 11 décembre par le Press Club et intitulée "Quand les journalistes n'enquêtent plus" pour m'exécuter (dans tous les sens du terme ?).
Journalistes et blogueurs ont ceci en commun qu'ils profitent d'un pouvoir d'influence. Auprès de quelques millions de personnes pour le Journal de 20h00 et de 3 personnes pour moi, soit. Mais à l'ère de la communication de niche et de la sur-segmentation, le deuxième vaut dans certains cas largement le premier. Les marques résistent de moins en moins à l'attrait de ce pouvoir qui, démultiplié sur la toile, fini parfois par constituer une gigantesque caisse de résonance.

Là où le journaliste est rémunéré pour traiter des informations, le blogueur poursuit des objectifs divers qui vont de la détente à l'optimisation professionnelle. Là où le journaliste est au service de son support, un blogueur s'affirme comme le premier sujet d'intérêt de ses lecteurs. Et ça change tout. Dans la forme au moins. Car sur le fond, leur enjeu reste le même : couvrir les sujets attendus par ceux qui viennent les lire ou les regarder.

En relation presse, cela implique d'angler l'information au mieux, d'en dégager les spécificités et de la mettre en corrélation avec les sujets d'intérêt de journalistes bien ciblés. Il suffit de lire la presse régulièrement pour mesurer à quel point ces sujets d'intéret sont souvent les mêmes par type de presse. Les dossiers et communiqués de presse adressant de façon claire et synthétique les informations permettent aux journalistes de faire leur travail qui va jusqu'à l'enquête et de vérification de l'information dans un monde de rêve.

La relation avec les blogueurs revêt une forme très différente : beaucoup plus personnalisée, elle nécessite une approche réellement individualisée qui invite à participer à "un projet". Dès lors, envoyer un communiqué de presse n'a pas de sens : il s'agit d'expliquer et faire participer à une démarche. Sans privilégier un blogueur plutôt qu'un autre pour éviter les vexations, certaines marques en font actuellement la douloureuse expérience. Le blogueurs n'a pas d'autres contraintes que de rester crédible auprès de sa communauté, sans autres pressions publicitaires ni rédactionnelles. Pas encore de façon généralisée du moins.
Autre différence significative : contrairement aux idées reçues, les blogueurs aiment se réunir dans la vraie vie. Il s'agit d'ailleurs souvent tout autant de gestion de communautés que d'individus. Ils se montrent souvent reconnaisants envers ceux qui leur en donne l'opportunité, marques y compris. Le corporatisme des journalistes ne va pas jusque là.
En déduire que les blogueurs constituent une cible facile constituerait néanmoins une grave erreur : les marques sont souvent surprises de mesurer à quel point les blogueurs sont exigeants en termes de précision de l'information. Ils n'hésitent pas à enquêter, interviewer les acteurs et sonder leurs lecteurs pour creuser les news, les analyser et exposer leurs points de vue. Dans des formats textes, photos et vidéos. En s'intéressant souvent autant au coulisses qu'à l'info officielle.

Ceci étant dit, le plus important reste à faire : trouver les bons formats pour les news porteuses. Mais là commence mon métier et là s'arrête ma consultation gratuite chez m'sieur Chaudoit. Jusqu'à ses prochaines vacances du moins.

Y a encore quelqu'un ?

Note rédigée par Eric

9 commentaires:

  1. finalement, les bloggeurs, c'est des gens comme toi et moi si j'ai bien suivi

    RépondreSupprimer
  2. Moi. Bel article, merci.
    NB : ca fait déjà au moins 2 lecteurs en comptant la réponse ci-dessus...

    Patrice

    RépondreSupprimer
  3. Bon, bin au moins 3 !

    RépondreSupprimer
  4. +1!
    Article intéressant, rien de plus à ajouter :)

    RépondreSupprimer
  5. Présent.


    C'est intéressant. On pourrait aussi parler de leur crédibilité, je trouve que les journaux versent de plus en plus dans le sensationnel au détriment de l'information "objective", tandis que certains bloggueurs ont un esprit critique très aiguisé et qui posent de très bonnes questions, souvent avec les réponses qui vont avec.

    RépondreSupprimer
  6. 1 de plus. Article intéressant et concis... Merci

    RépondreSupprimer
  7. Ca c'est l'effet Cyrille Chaudoit : ici tout le monde lit. La même chose chez moi et on m'aurait réclamé un truc sur une quelconque série... pfff. Mais merci quand même ;-)

    RépondreSupprimer
  8. non non ton article est vraiment excellent !

    RépondreSupprimer
  9. Goupil10:33 AM

    @ Eric

    Ch'uis arrivé à faire encore + lourdingue sur le sujet : http://blog.x-prime.com/index.php/2007/11/20/576-des-enjeux-de-l-information
    faut aimer lire ...

    RépondreSupprimer

Merci de partager votre point de vue avec nous !

3 solutions

simples, adaptables et validées pour réussir votre transformation digitale


Comprendre

Vous avez besoin de créer un déclic, de faire adhérer, d'infuser le changement ?

Je partage avec enthousiasme et impact mes clés de compréhension en codir/comex, séminaires, digital days, conférences... [Quelques exemples]

Agir

Vous voulez intégrer le digital à votre stratégie, renouveler votre expérience client, disrupter votre marché ?

J'accompagne les marques et leurs dirigeants en conseil marketing-com depuis plus de 15 ans. [CV / The LINKS]

savoir faire

Vous souhaitez monter en compétences ou faire monter en compétences vos équipes ?

Pour permettre à chacun de s'approprier cette révolution, j'ai co-fondé TalenCo, n°1 de la formation à la transition digitale.

Contact


Plus de batterie ?

Envoyez-moi plutôt un tweet : @cchaudoit

besoin de parler ?

Demandez moi mon 06.

Envie d'en savoir+

avant d'aller plus loin ensemble :
/ / / /